Communiqué de Presse

mar, juin 3, 2014

Actualité

Mesdames, Messieurs, 

Consécutivement aux récents évènements survenus à Bruxelles, l’association Sanâbil fait depuis plusieurs jours, l’objet de multiples sollicitations de la part des médias.

Le président de Sanâbil a personnellement tenu à répondre à tous les appels à ce sujet.

Néanmoins, nous avons souhaité apporter un éclaircissement public sur la nature des échanges ayant existé entre l’association Sanâbil et Mehdi Nemmouche.

L’association Sanâbil, déclarée en préfecture (n°W931008186), œuvre depuis 2010 pour le soutien moral et spirituel des détenus musulmans, en agissant également auprès des familles éprouvées par l’incarcération de leur proche. A ce titre, ses missions se rapprochent de celles des aumôniers de prison, fonction instituée par l’État dans notre société laïque, afin de garantir la liberté de culte en prison.

En toute conformité avec l’organisation du système pénitentiaire français, l’association Sanâbil se tient ainsi aux côtés des détenus qui font appel à elle. Ceci, dans l’objectif de maintenir leur foi en Dieu, et de consolider des liens de fraternité en période d’isolement physique et moral ; appelant souvent les détenus à se réconcilier avec eux-mêmes, ainsi qu’avec la société qui les entoure. En essayant aussi, selon les moyens matériels et financiers dont elle dispose, d’améliorer la qualité de vie des détenus indigents.

C’est dans ce contexte qu’en août 2011, Sanâbil a reçu un courrier de Mehdi Nemmouche, alors incarcéré, sollicitant des informations sur les actions de l’association. A la suite de notre réponse présentant l’association, nous avons reçu un second courrier de Mehdi Nemmouche, en septembre 2011, dans lequel figurait une série de demandes concernant des points de jurisprudence religieuse ainsi que l’envoi d’ouvrages religieux. Nous avons alors répondu à cette deuxième lettre, bien que nous n’ayons pas satisfait à sa requête d’envoi de livres.

Ce fut là, la fin de la correspondance de l’association Sanâbil avec Mehdi Nemmouche. Ne répondant qu’au détenu qui en fait la demande, l’association n’a, depuis lors, eu aucune connaissance du devenir de ce dernier.

Nous tenons donc à préciser les points suivants :

  • En tant qu’association française agissant auprès des détenus musulmans, il était entièrement légitime que les médias nous sollicitent sur l’affaire en question.
  • Cependant, si, de par ce même contexte d’intervention, Sanâbil est amenée à correspondre avec des hommes et femmes au passé parfois chargé sur le plan judiciaire, l’association ne se positionne jamais quant aux motifs d’incarcération, de même qu’elle échange rarement sur ce sujet avec les détenus.
  • Son rôle consiste principalement en l’accompagnement spirituel et au soutien moral, afin de leur permettre de garder un équilibre psychologique grâce à la tradition et aux paroles de Sages.
  • L’association répond à la demande des détenus. Elle ne fait aucun prosélytisme, ni dans les prisons, ni par le biais de ses correspondances. Sanâbil fait un rappel à Dieu dans la sérénité et le respect de la conscience humaine, un rappel sollicité par des personnes déjà musulmanes.

Par conséquent, nous confirmons n’avoir aucune information utile quant à l’affaire Mehdi Nemmouche, dont la brève correspondance de l’association avec ce dernier, date de 2011.

Enfin, les valeurs qui nous animent sont celles de la fraternité, de la bonté et de la bienfaisance. Nous croyons en la paix entre les peuples et les religions.

Et nous pensons que dans la paix intérieure réside les prémices de la paix avec les autres.

Voilà le moteur de notre action.

L’équipe de Sanâbil.

Cet article a été écrit par:

- a rédigé 8 articles on Fraternité Musulmane Sanâbil.


0 Commentaires pour cet article

1 Trackbacks For This Post

  1. L’association Sanâbil s’explique sur ses échanges avec Mehdi Nemmouche Says:

    […] de rétablir la vérité et éviter tout fantasme autour de son nom, l’association à ce mardi tenu à s’exprimer via un communiqué […]

Rédiger un commentaire